Caractéristiques du marbre

Marbrière, Carrare, Italie

Marbrière, Carrare, Italie

Scientifiquement, le marbre est une roche  calcaire granulaire ou dolomite (c’est-à-dire roche composée de carbonate de calcium et de magnésium) qui a été recristallisée sous l’effet de la chaleur, de la pression et de solutions aqueuses. Commercialement, le marbre comprend toutes les roches décoratives riches en calcium pouvant être polies, ainsi que certaines serpentines (antiquités verdoyantes).

Ainsi, les roches dérivées du métamorphisme des sédiments carbonatés contenant de la calcite ou de la dolomite sont des marbres. Le résultat principal du métamorphisme est une augmentation de la taille des grains. En raison de l’habitude relativement équidimensionnelle des cristaux de calcite et de dolomite, ils apparaissent rarement schisteux à moins qu’ils ne contiennent d’autres minéraux tels que le mica.

La calcite

La calcite, la forme la plus répandue de carbonate de calcium naturel (CaCO3), un minéral largement répandu connu pour le beau développement et la grande variété de ses cristaux. Il est polymorphe (même formule chimique mais structure cristalline différente) avec les minéraux  aragonite et vaterite et sous plusieurs formes qui n’existent apparemment que dans des conditions expérimentales assez extrêmes.

 

La dolomie

En outre, on appelle dolomie un type de calcaire, dont la fraction carbonate est dominée par la dolomie minérale, le carbonate de calcium et de magnésium [CaMg (CO3) 2].

 

Le calcaire

D’autre part, le calcaire, roche sédimentaire composée principalement de carbonate de calcium (CaCO3), généralement sous forme de calcite ou d’aragonite. Il peut contenir des quantités considérables de carbonate de magnésium (dolomite); les constituants mineurs également couramment présents comprennent l’argile, le carbonate de fer, le feldspath, la pyrite et le quartz.

La plupart des calcaires ont une texture granuleuse. La taille de leurs grains constitutifs va de 0,001 mm (0,00004 pouce) à des particules visibles. Dans de nombreux cas, les grains sont des fragments microscopiques de coquilles d’animaux fossiles.

Les roches métamorphiques

D’après les géologues, les roches métamorphiques sont celles qui résultent des modifications de roches préexistantes sous l’influence de solutions à haute température, sous pression et chimiquement actives.   Les modifications peuvent être de caractère chimique (composition) ou physique (texture).

Les roches métamorphiques sont souvent formées par des processus profonds dans la Terre qui produisent de nouveaux minéraux, textures et structures cristallines. La recristallisation qui se produit le fait essentiellement à l’état solide, plutôt que par fusion complète, et peut être facilitée par une déformation ductile et la présence de fluides interstitiels tels que l’eau.

Le métamorphisme produit souvent des couches apparentes, ou bandes, à cause de la séparation des minéraux en bandes séparées. Des processus métamorphiques peuvent également se produire à la surface de la Terre en raison d’événements d’impact de météorites et de pyro-métamorphisme se produisant près de couches de charbon en combustion enflammées par la foudre.

Marbrerie Algérie

Marbrerie en Algérie

Le marbre comme matériau de construction 

Colonnes en marbre de l’Acropole d’Athènes

Colonnes en marbre de l’Acropole d’Athènes 

En architecture, et depuis l’antiquité, le marbre a toujours été un matériau de luxe couteux, réservé à des réalisations de monuments de prestige. Citons en exemple, l’Acropole d’Athènes, en Grèce, la Grande Mosquée de Kairouan en Tunisie, le Château de Versailles, en France le Taj Mahal en Inde, le Palais de Marbre à Saint-Pétersbourg en Russie.

 Château de Versailles en marbre

Château de Versailles

 

Taj Mahal marbre

Taj Mahal

 

 Colonnes en marbre de la salle de prière de la Grande Mosquée de Kairouan

Colonnes en marbre de la salle de prière de la  Grande Mosquée de Kairouan

 

Rampe d’escalier du Palais de Marbre à Saint- Petersburg

Rampe d’escalier du Palais de Marbre à Saint-   Petersburg

 

(Source : d’après un article rédigé à l’origine en anglais par les auteurs de l’Encyclopædia Britannica)