Le marbre : une pierre qui a marqué l’histoire

Colonnes de marbre de la Grande Mosquée de Kairouan tunisie

Le marbre est une pierre qui a été aimée pendant des siècles et des siècles. Beaucoup, sinon la plupart, des cultures du monde ont un marbre quelque part dans leur histoire. Dans le sens géologique, beaucoup de gens pensent que le marbre est juste une pierre de dureté et de texture différentes qui provient de calcaire comprimé et exposé à la chaleur au fil du temps.  On obtient alors différentes couleurs et plusieurs motifs. C’est ce que beaucoup de gens pensent quand ils pensent au marbre. Cependant, en vérité, en plus de ses variétés, le marbre est une pierre qui a marqué l’histoire grâce à sa popularité et son look intemporel.

Le marbre dans l’ancienne Egypte

Vase de l’Egypte antique en marbre

Vase de l’Egypte antique

Bien qu’il n’ait pas été broyé en quantités aussi grandes que du calcaire, du marbre a été retrouvé dans les tombeaux de pharaons et de hauts fonctionnaires. Les grandes pyramides sont un spectacle à voir à l’extérieur de Gizeh, en Égypte. Des vases de marbre ont été placés dans les tombeaux des rois qui contenaient leurs organes, y compris leur cœur et leurs poumons, afin qu’ils les gardent dans l’après-vie.        Les fioles de marbre seraient sculptées en forme d’animaux sacrés, incrustées d’or ou d’autres sculptures délicates, et placées à côté du sarcophage du roi, également incrusté de marbre et / ou d’or. Le marbre et l’or étaient les meilleurs matériaux de construction et de décoration de l’Égypte ancienne et ils étaient adorés de tous.

Le marbre dans la Grèce antique

La Vénus d’ Arles au Louvre

La Vénus d’ Arles au Louvre

Quand on pense à la Grèce antique, les premières images qui nous viennent à l’esprit sont probablement des hommes et des femmes en toge, couronnés de guirlandes vertes, de la guerre de Troie et d’un défilé de marbre blanc étincelant. La Grèce antique, cependant, n’a pas utilisé le marbre uniquement pour de belles demeures et d’excellents espaces publics. Le marbre a également été utilisé pour créer certains des plus beaux arts de cette période. La Vénus de Milo est l’une des sculptures les plus célèbres du Musée du Louvre à Paris, en France, et elle a été sculptée dans du marbre de la Grèce antique. Tout comme la sculpture, le marbre lui-même est un standard de beauté dans l’Europe antique pour les bâtiments et l’art.

Le marbre dans l’Europe médiévale et de la Renaissance

Le marbre dans l’Europe médiévale et de la Renaissance

L’amour de l’Europe pour le marbre a survécu à l’âge des ténèbres après la chute de l’empire romain pour se frayer un chemin dans les étages des cathédrales et des palais les plus majestueux. Le marbre était extrait de différentes parties de différents pays, broyé, traité, sculpté et soigneusement expédié pour être aimé de beaucoup. Les plus belles demeures, généralement réservées aux familles royales, comprenaient également des sols en marbre et des accessoires en marbre. Les appareils en marbre, comme les éviers et les horloges, connaîtront une popularité sans précédent chez les bourgeois européens au 19ème siècle.

Le marbre en Asie de la Renaissance

Taj Mahal à Agra, en Inde

Taj Mahal à Agra, en Inde

 

L’étoile de marbre brillante de l’Asie est le Taj Mahal à Agra, en Inde. Le Taj Mahal est un magnifique mausolée de marbre blanc construit au milieu du 17ème siècle par un roi pour sa femme préférée. La structure est située près d’une rivière et attire chaque année des milliers de personnes du monde entier.

Le marbre aujourd’hui

Depuis l’antiquité jusqu’à nos jours, le marbre fait forte impression dans de nombreux endroits dans le monde entier aussi bien dans l’architecture que pour la sculpture en raison de sa consistance ferme et dense qui lui permet d’obtenir un beau poli. Sa translucidité et le haut indice de réfraction de ses cristaux, qui sont ses atouts majeurs, permettent à la lumière de pénétrer et de s’y réfléchir, lui conférant une luminosité « magique » (surtout les marbres blancs). Il est vrai que l’appellation  « marbre » vient du terme grec « marmaros » qui signifie « pierre resplendissante ».

Aujourd’hui, le marbre continue d’être apprécié pour ses effets uniques et d’apporter un nouvel amour et une nouvelle lumière aux maisons. Les artistes et les architectes continuent à l’aimer, à le revisiter et à s’en inspirer pour leur art et leurs œuvres.